La perte d’un bébé peut être une expérience très difficile à surmonter pour les parents ou futurs parents. Surtout lorsqu’il s’agit d’une première expérience de la mort pour eux, faire leur deuil devient encore plus difficile. Si vous avez un proche qui a vécu cette expérience douloureuse ou que vous-même êtes dans cette situation, découvrez à travers cet article quelques conseils pour la surmonter.

La douleur importante suite à la perte d’un bébé

Certaines personnes font l’erreur de négliger ou de prendre à la légère la perte d’un bébé lorsqu’on ne l’a connu que durant la grossesse ou quelques heures seulement après l’accouchement. C’est une grosse erreur à ne pas faire. En effet, l’attachement d’un couple à un enfant se crée dès les premiers mois de grossesse. Les parents vont effectivement voir leur futur avenir avec le bébé, ils font se créer des projets, préparer son arrivée et auront des attentes par rapport au bébé.

Ainsi, lorsque la mort survient, les parents vont ressentir une douleur inexplicable, voire insurmontable. C’est pourquoi il est important pour les parents de se faire aider. L’assistance d’un psychologue professionnel peut aider le couple à faire leur deuil à leur rythme. Dans un angle plus spirituel, la prière et la méditation peuvent également aider des parents en deuil. Il s’agit ici de faire appel à l’Archange Azrael, l’ange de la mort qui a pour mission d’apporter un soutien spirituel suite à la perte d’un être cher.

Les émotions que les parents ressentent

Le deuil suite à la perte d’un bébé suit habituellement un certain processus. Toutefois, chaque personne a sa propre façon de vivre sa douleur. Dans un premier temps, les parents vont se sentir coupables de la perte du bébé même s’ils n’y sont pour rien. Ensuite, il sera difficile d’accepter la réalité. Cette acceptation de la réalité peut se présenter différemment selon chaque personne. Si un parent a tendance à pleurer tout le temps de façon inattendue, un autre peut se sentir constamment en colère.

Aussi, lorsque la douleur prend place et devient insurmontable, elle va affecter le quotidien des parents en deuil. Les réactions peuvent être différentes selon chaque personne. Les réactions les plus habituelles sont le manque de mémoire, la fatigue ou l’agitation, la confusion, l’insomnie, le sentiment de vide ou plutôt le fait de sentir la présence du bébé.

Comment surmonter le deuil ?

Comme chaque personne aura sa propre réaction face à la douleur, alors à chacun sa manière de surmonter le deuil également. La première chose à faire est surtout de se donner du temps pour guérir. Vous pouvez vous retirer en couple pour éviter les paroles déplacées ou maladroites de vos proches. Le temps reste le remède le plus efficace pour faire son deuil.
Aussi, pensez à vous confier à une personne qui pourrait vous comprendre et en qui vous avez confiance. Comme votre conjoint est la personne qui a vécu avec vous cette situation douloureuse, sachez que vous réconforter l’un l’autre est indispensable. Vous pouvez également entretenir la mémoire de votre enfant lorsque la douleur commence à s’atténuer. En effet, vous pouvez garder des souvenirs heureux, discuter avec lui, garder une couverture ou une photo ou même dresser un monument commémoratif pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *